447 Rue Carnot
Le Portel, Hauts-de-France, 62480
France

Blog

L'origine du véganisme

Valentina Roman

Être VEGAN consiste à refuser l'exploitation et la maltraitance animales. Pour ces raisons sont exclus tous produits dérivés d'animaux (viande, laitages, œufs, cuir, soie, fourrure, produits d'hygiène ou d'entretien testés sur les animaux), toutes sortes de divertissements avec animaux comme les cirques, les zoos.... C'est un choix éthique dont les valeurs sont le respect, la bienveillance, l'empathie, la compassion. Ce n'est pas juste un mode de vie c'est aussi une philosophie.

Edimbourg  (Ecosse).jpg

Si le véganisme s'est développé dans le monde depuis quelques années, il existe depuis bien longtemps. A la base, un homme: Donald Watson (Mexborough 1910 – Keswick 2005) activiste anglais et pionnier du véganisme, qui, à une époque où les animaux étaient très peu considérés, a pris conscience de leur capacité d'éprouver de la souffrance, de la reconnaissance. Très jeune il fut choqué par l'abattage d'un cochon dans la ferme de son oncle, il devint alors végétarien puis végan dans les années 40.

« J'étais entouré d'animaux intéressants , tous « donnaient » quelque chose : le cheval de ferme tirait la charrue, l'autre, plus petit, tirait la voiture, les vaches « donnaient » du lait, les poules « donnaient » des œufs et le coq faisait « un réveil-matin » bien pratique – je n'avais pas encore compris à l'époque qu'il servait aussi à autre chose. Les moutons « donnaient » de la laine. Je n'ai jamais saisi ce que les cochons « donnaient », mais ils me paraissaient si amicaux, toujours ravis de me voir » D.W

Donald_watson.jpg

Il a co-fondé à l'aide de sa femme Elsie Shrigley et une poignée d'adeptes la Vegan Society en 1944. Ils ont aussi inventé le mot vegan qui vient de la contraction du mot anglais vegetarian. Il publia aussi une revue « Vegan News ».

Donald Watson était un homme sensible, pacifique. Durant toute sa vie il a condamné toutes formes de violence envers les animaux et envers les humains. Il a été objecteur de conscience lors de la seconde guerre mondiale.

Go Vegan Edimburgo.jpg

Aujourd'hui le véganisme s'étend dans le monde entier, pour des raisons de bien-être et de respect des animaux mais aussi par soucis écologique.

D'après un sondage Harris Intéractive (2017) 5% de la population française serait végétarienne ou végane.

Le regard que l'on pose sur les animaux a t-il évolué ?

Valentina Roman

ray-hennessy-FOX.jpg

Bien qu'une partie des humains ait pris conscience de la sensibilité animale, beaucoup ne veulent pas la reconnaître, pourquoi?

Si les humains ont la parole, font du business, créent des machines, partent en vacances..... Les animaux aussi ont leur propre langage, bâtissent leurs habitats, migrent... Ces derniers sont également faits de chair et de sang, ils ont des sentiments, une personnalité, un caractère, ils font preuve d'adaptabilité, de même ils éduquent leurs petits.

Il est certain que si les animaux n'ont pas acquis nos capacités  techniques, ils sont dotés d'une intelligence, d'une sensibilité, d'une compassion.

Leur monde est rude, domestiqués ils sont en grande partie exploités. Dans la nature ils  doivent lutter, trouver leur pitance, sont toujours en alerte, peuvent être violents et parfois s’entre tuer. L'instinct de survie nous rapproche.


Engagement et évolution

Alors qu'ils sont reconnus depuis peu comme étant des « êtres vivants doués de sensibilité » par le code civil en France, leur sort n'est pas enviable. Même si la condition animale évolue à force de batailles, le chemin est encore long.

De nombreuses associations de protection animale grandes ou petites sont constamment sur le pied de guerre pour dénoncer les maltraitances infligées par les humains, cela va du simple particulier qui séquestre, affame ou abandonne son animal aux élevages intensifs, de la chasse aux expérimentations, des spectacles avec animaux sans oublier cette horrible fourrure..... la liste est longue. A leurs côtés un grand nombre  de bénévoles font un travail remarquable.

Cette lutte n'est pas récente, depuis l'antiquité des voix s'élèvent en faveur des animaux. Aujourd'hui de nombreuses personnalités utilisent leur célébrité pour les défendre. De simples « inconnus » agissent seuls pour améliorer la vie de ces laissés pour compte.

De multiples ouvrages ont été rédigés traitant de la condition animale, des reportages, des sites ou des blogs nous ont ouvert les yeux sur cette triste réalité. Une quantité importante de pétitions online ne demandent qu'à être signées pour mettre fin à ces violences. Les droits des animaux évoluant de plus en plus, un grand nombre d'avocats se sont spécialisés dans le droit animal.

D'autres ont décidé d'agir autrement en développant un «marché parallèle» respectueux des animaux, de l'environnement et des humains, avec par exemple l'ouverture de restaurants végans, la création et la commercialisation de produits tels que  les cosmétiques ou produits ménagers sans oublier les produits mode, vêtements et accessoires. Ce marché très spécifique prend de l'ampleur.

A certains moments le pessimisme et le découragement prennent le dessus cependant il faut savoir qu'on avance.... doucement mais sûrement. Bien qu'il reste beaucoup à faire le regard sur les animaux  change.


Les associations ASPAS – L 214 - PETA - One Voice – SPA - 30 millions d'amis – sans oublier la revue l'Ecologiste «spécial regards sur l'animal» ont été une grande source d'informations.

Les photos d'animaux sauvages sont de Jason Holland, Geran de Klerk et Vishu Gowda.